Ô mon Dôtar !

L’ami iranien Marco Djermaghian a filmé Hadiolhagh Pouratayi, son professeur de dôtar, un luth traditionnel qui signifie “deux cordes” en persan. Drôle d’instrument, drôle de sonorité, drôle de choix de publication… Allez, ça vous change un peu des sauts périlleux dans la poudreuse, et puis derrière le maestro, il y a bien des skis. Voyez, vous n’êtes pas complètement perdus.

Compte instagram : hadi_pouratayi

Articles associés


Le tombeau de Brion