Hoodoo Voodoo

Au nord-est de l’État de Washington, dans la région du lac Chelan, Bird a skié la montagne de son enfance. Afin de caresser les flancs du mont Hoodoo, magnifique pyramide sur l’horizon qui a nourri son imaginaire, il s’est aventuré en solitaire dans une région sauvage et reculée.

D’aussi loin que je me souvienne, mont Hoodoo m’a captivé.
Tel un trône pour un roi géant, il veillait sur nous tandis que nous dodelinions sur la balançoire de la véranda.
Tôt le matin, son visage spirituel s’embrasait et, tout à mon imaginaire d’enfant, je m’imprégnais de sa magie et songeais aux belles choses qui allaient m’arriver à l’école de jour là.

Par chance, je commençais le ski qui me permit de voyager loin à travers le monde et, à chaque retour, j’enlaçais les miens et saluais le mont Hoodoo. Or, voilà qu’un jour, il me répondit : “vient donc jouer avec moi et découvre toute l’énergie que j’ai en moi.” Le sort du vaudou blanc Hoodoo était jeté et chaque année l’appel s’amplifia et je sus que je devais découvrir par moi-même le potentiel de sa face nord.

Les gens du coin déclarèrent qu’il s’agissait de fariboles, mais bien sûr vous verrez que point n’était le cas.

Finalement, ce printemps, je suis resté à la maison pour découvrir la nature autour de chez moi et embrasser les contreforts de ces montagnes où peu de gens s’aventurent. Il y eut de magnifiques moments de ski avec des amis ou en solitaire, une abondance de poudreuse à partager, mais tout au long de la saison, mon esprit revenait invariablement au mont Hoodoo.

À l’évidence, le temps était venu, car le hasard prit position grâce à un vol en compagnie de mon frère Peter dans son avion fait maison pour repérer une ligne dans le lointain, mais la montagne que j’envisageais était trop chargée et je lui dis : “pourquoi ne pas aller survoler le mont Hoodoo ?”Aussitôt dit, il surgit en plein visage, encore plus beau qu’il n’apparaissait toutes ces années depuis la vallée.

Toute ma vie était juste là.
Il me suffisait d’y aller.
Maintenant je suis heureux de partager le sort qui m’a porté vers le mont Hoodoo.

Scott Rinckenberger Photography

 

31 mars 2017, descente de la face nord du mont Hoodoo par Michael Bird Shaffer.

Le Hoodoo Peak se trouve dans l’air sauvage de Lake Chelan Sawtooth, zone naturelle protégée à l’intérieur des forêts nationales d’Okanogan et de Wenatchee dans le nord de l’État de Washington aux États-Unis.

Articles associés


Epileptic Resort Skiing


Coen Bennie-Faull : l’hiver perpétuel


Lardy express