L’heure bleue

Une surface bleutée m’irise

Elle est froide et s’intensifie à mesure que l’altitude s’élève

L’heure de l’harmonie

Entre le monde et la lumière

Et ce mystère du champ chromatique

Brouillant le visible

Diffractant l’invisible

L’hiver approche.

Articles associés


Ô mon Dôtar !