Le grand magasin. black crows dans Le Bon Marché, Paris.

Magasin historique et iconique parisien, Le Bon Marché est ce qu’on appelle un grand magasin, soit un établissement comportant de nombreux rayons spécialisés. Alors, comment une petite marque indépendante de ski basée à Chamonix s’est retrouvée dans ce grand bain, petite explications de Camille de black crows.

« C’est une belle aventure d’avoir imaginé cette collection capsule pour un tel magasin et d’avoir créé deux espaces verticaux, un chez la femme et un chez l’homme. Pour nous, marque française indépendante de ski et d’accessoires pour le ski, travailler avec cet icône des grands magasins est synonyme de mélanges des genres. Ainsi, nous avons voulu amener notre logo composé de chevrons – synonyme d’oiseaux en vols, de groupes, de démultiplications – dans une gamme d’accessoires confortables pour l’hiver. On essaye à notre petit niveau d’amener un peu de la culture ski au cœur de Paris. Car le ski, ce n’est pas uniquement les vacances à la montagne, mais des voyages, une pratique, une liberté.

Nous avons donc présenté nos ensembles Corpus Gore-Tex® et aussi une collection exclusive pour Le Bon Marché; pour cela nous avons travaillé sur les classiques : bombers techniques Polartech®, pulls en laine déperlants, sweat-shirts, tee-shirts, bonnets… Tout en combinant notre identité montagnarde avec de nouveaux coloris, des matériaux techniques et une touche d’élégance. Il s’agit d’une collection d’hiver destinée à être portée en ville ou à l’après-ski.

D’autre part, nous avons collaboré avec l’agence d’architectes REV de nos amis Cristiano Benzoni et Sophie Thuillier, pour concevoir des stands originaux. On a joué avec les hauteurs, les ombres, le noir et les lumières perçantes, un peu comme dans la vallée de Chamonix, On s’est pas mal amusé pour jouer avec nos chevrons et notre univers graphique.
La devise derrière cette gamme et les deux espaces dédiés dans LE grand magasin Parisien : «  ski bum aristocracy » . Alors n’oubliez pas de lire ou de relire Adieu Garry Cooper de Romain Garry. »

www.lebonmarche.com

Articles associés


Loser : Un voyage nostalgique