Jim Norm Jack – L’aigle

Michael Bird Shaffer rend un hommage émouvant à son compère et ami Jim Jack, personnage haut en couleur du ski freeride, disparu en 2012 dans une avalanche à Stevens Pass dans l’État de Washington. Jim Jack, un nom qui résonne avec l’émergence et l’homogénéisation des compétitions de freeride au début des années 2000, mais aussi avec la formation et l’accompagnement des jeunes skieurs. Un homme aussi exigeant en montagne que relax en vallée. Un skieur libre.

Le seul gars qu’on connaissait qui cumulait trois prénoms. Des prénoms nobles transmis par les générations précédentes, mais qui ne suffisent à révéler l’envergure de cet ambassadeur de la vie et du ski.

Notre frère a traversé de l’autre côté en 2012, emporté par cette foutue et monstrueuse avalanche. Parti en un instant, mais son esprit demeure au quotidien chez beaucoup d’entre nous.

En tant qu’homme de la montagne, de vrai bûcheron, c’était une force virile avec un cœur tendre. Il cherchait toujours à aider les autres, allant jusqu’à former des prisonniers dans les bois pour leur montrer les bienfaits du labeur en pleine nature. Pour moi cependant, c’est à travers le ski que sa voix m’atteignait : “vis la vie avec amour”. Jim savait que le ski nous rendait meilleur et il était capable de saisir l’énergie de la montagne pour la transmettre à chacun de ceux qu’il croisait sur sa route.

En tant que compétiteur sur les évènements de freeride, c’était un skieur féroce au style fluide et à l’énergie communicative. Et s’il n’était pas sur le podium, c’était le premier à féliciter les vainqueurs.

Shane Wilder

Son expérience de la compétition et son charisme l’ont mené avec quelques autres, dont Shane McConkey, à fonder l’IFSA (International Free Skiing Association – Association Internationale de Ski Libre). L’IFSA est l’organe décisionnel qui à aider à structurer les critères de jugement des compétitions de freeride. Pour Jim, la clef résidait dans la fluidité et son objectif était de donner le plus d’options possible aux concurrents sans jamais perdre de vue le contrôle. Jim est devenu juge en chef et s’est mis à parcourir le monde. Malgré la pression de ses fonctions, il a toujours fait cela avec grâce, laissant la politique de côté et jugeant chaque skieur avec une inébranlable éthique.

Il a également aidé à l’émergence du circuit Junior, facilitant l’échappée de jeunes skieurs alpins vers le ski sauvage à travers des compétitions fondées sur la liberté. Pour Jim, les jeunes étaient l’objectif numéro un et il répétait à l’envi qu’ils représentaient le futur.

Aujourd’hui, en observant ceux qu’il a mis sur les rails et dont nombre sont devenus à leur tour des leaders, on constate l’impact de sa philosophie : chaque skieur est un ambassadeur de ce sport et porte la responsabilité, primo d’être bienveillant et secundo, de faire attention aux autres. Qu’importe que vous soyez champion de ski, opérateur de remontée ou agent d’entretien, chacun représente le ski et chacun mérite d’être pris en compte et gratifié en montagne.

La disparition soudaine de Jim en ce jour fatidique à Steven Pass, le monde a perdu un être exceptionnel et laisser un vide qui ne pourra jamais être comblé, mais pour tous ceux qui le connaissaient et l’aimaient, sa mémoire demeure.

Shane Wilder

Sur ma voiture, j’ai posé un autocollant dessiné par un de nos amis. Sa parole me guide chaque fois que je pars pour une nouvelle aventure. What Would Jim Jack Do ? (Que Ferait Jim Jack ?) Je lis ces mots intérieurement et parfois tout haut comme si je m’adressais à lui. “Tu ferais quoi JJ ?”

La réponse prend de multiples formes tandis que j’entends sa voix souriante. “La fluidité est rapide” (smooth is fast) ou bien “ski avec ton cœur” (ski from your heart) résonnent particulièrement en moi. Mais quelles que soient les paroles de sagesse qui me parviennent de lui, elles portent toutes la même intention : déploie tes ailes !
Merci pour nous avoir eus à l’œil ! Et merci de continuer à nous montrer la voie, même si tu n’es plus avec nous physiquement.

“C’est mieux que d’être une vedette de cinéma, parce que cela permet d’échanger, d’enseigner et d’inspirer les autres.”

Jim Norm Jack… L’aigle continue de voler.

Shane Wilder

Articles associés


Wyoming for ever