Le souffle de l’Amérique

En mars dernier, Bruno Compagnet et Layla Jean Kerley sont partis en tournée promotionnelle dans l’ouest des États-Unis. Un voyage riche de rencontres, de montagnes et d’immensités désertiques qui a inspiré des notes de voyage à Bruno et des captures d’images à Layla.

Premier chapitre : les vents oiseleurs

Ce devait être un voyage promotionnel, au final, ce fut bien plus.

En mars dernier, Layla et moi sommes partis aux États-Unis rencontrer Marty, notre distributeur, et faire une tournée des magasins dans les Rocheuses. Lui, sa charmante épouse Tammy et son équipe nous ont accueillis à bras ouverts, nous confiant même les clefs de leur van ainsi qu’une carte à cheval sur trois États pour un périple étoffé de rencontres et de découvertes surprenantes. Un road movie qui nous a conduit à travers montagnes et déserts.

Je regarde la terre se rapprocher par le hublot et demande à Layla si on va atterrir dans un champ de maïs. L’aéroport de Denver est loin du centre-ville et on apprécie que Jordan et Spencer soient venus nous chercher avec nos grosses housses à skis.

Marty nous accueille avec son éternel sourire et nous fait visiter un magnifique cube de béton et d’acier idéalement bien placé sur la route des stations de skis où il a établi son quartier général.

Layla Jean Kerley
Marty+Bruno dans le studio photo dans le bâtiment dans lequel se situent les bureaux de Marty

C’est un bâtiment très spacieux qu’il partage avec d’autres boîtes. La structure court sur trois niveaux et on y trouve une salle de réunion commune, un espace cuisine, un espace détente… Création, design, photo, vidéo et aussi pas mal d’entreprises du monde de la glisse et du sport se sont regroupés dans ce bâtiment. L’ambiance est jeune, dynamique et décontractée. Cette proximité permet en outre à ses occupants d’être très performants : entre l’idée, la conception et la réalisation d’un projet, les choses peuvent aller très vite. Au sous-sol, on trouve un studio photo et un atelier super bien équipé pour faire tout et n’importe quoi… C’est très impressionnant. Dans un des garages, les skis destinés aux tests sont parfaitement rangés par modèle et par taille. C’est propre et on sent une sacrée organisation derrière tout ça.

On enchaîne directement avec la visite d’un premier magasin où règne une ambiance caractéristique de cette tournée chez l’oncle Sam. Difficile de ne pas ressentir un décalage avec l’Europe. L’enthousiasme ne peut se réduire au bel hiver 2017 que connaît l’Amérique du Nord tandis que l’Europe est en pleine disette de flocons. Ici, dès les premiers contacts avec les patrons ou les employés, on éprouve une véritable passion pour le ski.

Peu importe le terrain de jeux et le dénivelé, on les écoute faire l’éloge de pistes où de hors-pistes qui nous laisseraient passablement indifférents dans les Alpes. Et si le magasin est situé en station, il y a de fortes chances que les employés vous proposent d’aller skier au moment de leur pause. Partager quelques descentes ensemble tout en parlant de ski et de business, puis aller boire une bière avant de se remettre au boulot.

Layla Jean Kerley
Steamboat ambassador

Quand on a lancé black crows avec Camille et Christophe, ça nous arrivait de partir tous les trois en tournée dans les Alpes… C’était le bon vieux temps, mais je ne me souviens pas avoir skié avec les employés ou le patron d’un des magasins.

Autre chose de clairement perceptible, ici les gens continuent d’acheter des skis et les magasins ont des rayons skis de plusieurs dizaines de mètres de long avec du choix pour chaque pratique.

Au final, et c’est ce que nous avons constaté ici, tout est plus grand, plus gros… Sauf les montagnes qui sont sans comparaison avec les nôtres.

Prochain arrêt : Jackson Hole

 

Articles associés


Loser : Un voyage nostalgique


Jim Norm Jack – L’aigle


Wyoming for ever