Nathan Thebaud : volez jeunesse !

Le nouveau champion de France junior de Big Air s’appelle Nathan Thebaud et skie sur des Captis. Breton de naissance, Nathan s’est retrouvé parachuté dans les Alpes au sortir de l’enfance. Inscrit au club des sports de La Plagne en section freestyle depuis l’âge de 11 ans, le jeune homme a bien grandi et s’entraîne désormais avec les meilleurs Français, allant de snowpark en snowpark à la recherche du trick parfait.

Black Crows : comment s’est passé ton hiver ?

Nathan : Au début, je considérais cet hiver comme un hiver de transition car je me suis blessé coup sur coup. C’était compliqué, je me suis cassé la cheville en juillet 2017 puis, dès mon retour sur les skis en septembre, je me suis fait une rupture du ligament croisé antérieur et une fracture au ménisque du genou gauche. J’ai eu un an de break et je n’ai pas pu reprendre le ski avant l’été dernier.
Donc cet hiver, j’avais pour seul objectif de revenir au niveau national. Ça n’a pas été facile. J’ai eu beaucoup de difficultés en début de saison. Le mental n’était pas là, je n’arrivais pas à poser mes runs et puis je me suis de nouveau fait mal au genou ! 3 semaines de repos forcé, en pleine saison. Heureusement, suite à cette mésaventure, mon retour sur les skis s’est super bien passé. La confiance est revenue et j’ai enchaîné les bons résultats en compétitions : 5e à la FIS de Val Thorens, 4e à la coupe d’Europe de Livigno, 5e au Championnat de France d’Avoriaz, 4e au Championnat de France de Big Air aux Arcs et Champion de France Junior en Big Air.

Black Crows : Avec qui t’entraînes-tu ? Tu es dans quelle structure ?

Nathan : Je suis licencié au club des sports de La Plagne. C’est le club de mon enfance à qui je dois énormément, mais désormais, je m’entraîne toute l’année avec le Comité de Savoie. La vie au Comité se passe très bien. Le groupe est constitué de personnes incroyables et le coach, Flo Cuvilier, est super. On se pousse mutuellement à sortir de notre zone de confort pour continuer à progresser. Quelques fois, je m’entraîne aussi avec la Fédération Française de Ski quand nous avons des entraînements en communs. Ça crée une bonne émulation. Être réunis tous ensemble apporte une motivation supplémentaire.

Black Crows : Tu es récemment devenu champion de France junior de Big Air, bravo. Comment vois-tu l’avenir du ski freestyle en France ?

Nathan : Effectivement, le 17 avril dernier, je suis devenu champion de France de Big Air. Ça a été une belle surprise de terminer la saison sur une telle performance. Ça m’a permis de reprendre complètement confiance en moi et de me motiver plus que jamais pour la saison prochaine !
Je vois un bel avenir pour le ski Freestyle Français. Plus les saisons passent, plus le niveau augmente. Nous sommes de plus en plus présents au niveau européen. Cet hiver, la France a même remporté le prix de la meilleure nation sur le circuit coupe d’Europe en slopestyle. J’espère qu’on aura un jour cette récompense au niveau Mondial. Cependant, nous manquons de structures d’entraînements par rapport aux pays étrangers et nous sommes obligés de beaucoup voyager pour aller skier de bons snowparks.

Black Crows : Penses-tu que les jeunes comme toi peuvent réussir sur la scène internationale ?

Nathan : Oui, il suffit d’avoir une motivation à toutes épreuves et de s’en donner les moyens à chaque entraînement !

Black Crows : Tu as appris de nouveaux tricks ? C’est quoi ton banger de l’hiver ?

Nathan : Malgré les galères, j’ai pas mal progressé cet hiver. J’ai appris 2 nouveaux tricks : le switch unat double cork 900 safety (il faut maintenant que je le travaille avec un nouveau grab) et le switch double cork 1080 mute (à la Henrik Harlaut).
J’ai aussi amélioré plusieurs autres figures comme le unat rodéo 900 mute ou encore double bio 1080 safety. Mon banger de l’hiver, c’est certainement le switch double cork 1080 mute qui m’a permis d’assurer ma place en finale sur plusieurs compétitions. Il ressemble beaucoup à celui d’Harlaut et passe bien auprès des juges ainsi qu’en vidéo.

Black Crows : Ton statut de pro rider t’a-t-il permis de conquérir le cœur de gentes demoiselles ?

Nathan : Je ne sais pas si ça attire les filles mais je sais que le fait d’être pro rider permet de combler les défauts ! Haha ! Le ski est une passion qui me prend la quasi-totalité de mon temps. Je ne le consacre donc pas aux filles pour le moment.

Black Crows : Que prévois-tu cet été ?

Nathan : Pour cet été le programme est un peu moins fun, il va falloir décrocher le BAC puis assurer une bonne préparation physique afin de garder la forme pour la saison prochaine. Une fois le Bac en poche j’irai fêter ça à Hossegor avec les copains. J’aimerais aussi apprendre à surfer correctement et aller faire un tour en Espagne… Deux mois de vacances avant de reprendre l’entraînement en septembre.

Articles associés


Point coloré sur fond mouvementé