Christina Lustenberger : haute vitesse

Nouvelle venue chez les Crows, cette ex-compétitrice d’alpin devenue guide de ski ACMG possède tous les atouts d’une éminente skieuse de montagne: passion, volonté et émerveillement constant.

Christina Lustenberger, alias Lusti, a grandi à Invermere en Colombie Britannique. C’est là que ses parents, Jane, originaire de Vancouver, et Peter, venu de Suisse, possèdent depuis 36 ans le magasin de ski et café Lusti’s à Panorama Mountain Resort. “Grandir là-bas était génial. Il y a une super communauté et c’est un endroit magnifique. J’ai eu la chance d’avoir des parents passionnés de ski : tous les week-ends, c’était soit je skiais, soit je restais dans la voiture,” se souvient Christina. C’est dans cet environnement qu’elle s’est mise en tête de devenir championne de ski alpin. “Très jeune, j’ai voulu devenir coureuse en alpin. Je voulais gagner, mais surtout être meilleure ou au moins aussi rapide que les garçons”. Elle a suivi son désir et réussi à intégrer l’équipe nationale canadienne. Au cours de sa carrière, cette spécialiste du slalom géant a fait plusieurs top 10 et eu l’honneur de représenter son pays aux Jeux Olympiques de Turin. Mais cinq opérations des ligaments croisés des genoux ont finalement eu raison de sa passion. C’est pourquoi, à 24 ans, celle qui emportait régulièrement des skis de randonnée dans ses bagages sur le circuit FIS s’est lancée un nouveau défi, devenir guide de ski ACMG.

“J’ai commencé le ski de randonnée à 15 ans et c’est resté dans un coin de ma tête. J’ai toujours aimé la montagne, alors quels meilleurs moyens que le ski et l’alpinisme pour continuer à aller là-haut et découvrir de nouveaux horizons ? Après avoir arrêté l’alpin, j’ai voulu continuer à skier et à repousser mes limites. Le guide semblait le boulot idéal et, après le haut niveau, c’était facile de me fixer de nouveaux objectifs et de travailler dur pour les atteindre. J’ai adoré la formation et je continue à m’instruire tous les jours. Entre les cours pour le guide et les bons compagnons de cordée, j’ai beaucoup appris sur le ski en montagne et notamment un des aspects que j’adore, la pente ! ”

Son appétit de découverte l’a immanquablement menée à Chamonix où elle a été initié au massif par le regretté Dave Rosenbarger, alias American Dave, disparu dans une avalanche en Italie en janvier 2016. “J’ai rencontré Dave quelques jours après mon arrivé dans la vallée. On a passé quelques semaines à skier ensemble et il m’a beaucoup appris. C’était vraiment génial de skier avec quelqu’un qui aimait et qui maîtrisait autant la pente raide. Ça me manque de skier avec ce gars !” C’est également grâce à lui qu’elle a rencontré Camille Jaccoux et tissé ses premiers liens avec Black Crows. “C’est grâce à Dave que j’ai rencontré la plupart des gens à Chamonix. Aujourd’hui, c’est devenu une sorte de seconde maison où je viens une fois par an. J’adore cet endroit, c’est magnifique.”

Installée à Revelstoke depuis 8 ans et diplômée du guide ACMG, elle se consacre pleinement à son nouveau métier. Dans ce temple du ski libre et de l’alpinisme, loin du berceau familial, elle peut néanmoins compter sur la présence de sa grande soeur Andrea. “C’est une skieuse fantastique. Elle travaille pour Heli Cat Canada et Revelstoke Backcountry guides. C’est vraiment super d’avoir ma soeur à Revy. On skie ensemble, on court ensemble, on boit des cafés et on se soutien mutuellement. On adore la vie ici et j’espère qu’on va réussir à faire venir nos parents.” En attendant de réunir toute la famille, Christina se sert de son camp de base pour élaborer de nombreux projets en montagne. Et si elle est dorénavant celle qui marche devant, pas question de s’endormir sur ses lauriers. “J’adore le ski et, si je suis moins compétitive qu’avant, je continue à me perfectionner en ski de montagne. Et puis, je veux toujours mettre la pâté à tous les garçons !”

Christina partage quelques-uns de ses beaux moments dans les terres du haut.

Articles associés


Coen Bennie-Faull : l’hiver perpétuel


Lardy express


CBF par TGR