the ghost ski resorts | chapitre deux | Fortress

Ghost Resorts s’intéresse à l’absence, dans des lieux où jadis les skieurs s’ébattaient librement. Ces moments où l’on fusait sur les pistes et riait joyeusement ont été remplacés par un mystérieux sentiment de vide. Mais le ski subsiste, encore.

« Pour blackcrows les Ghost Resort c’est une exploration de la culture ski, d’un héritage, d’un âge d’or et de ces lieux où il y a eu de la vie, qui ont fermé, mais où il y a toujours du ski. »

Camille Jaccoux

 

Le nom claque comme un herse qui se ferme, comme un étendard qui flotte dans la tempête.

Ici à vibré l’âme du ski, s’est épanouie une culture bruyante, marquée par la sueur et les moustaches d’une époque où le fluo le dispute au pastel. Les prémices du freestyle, le ski de bosses, des soirées mémorables et des weekends en famille. Les cris d’excitation résonnent encore pour qui sait écouter leur écho sur les parois abruptes.

Au cœur des rocheuses, Fortress Mountain dresse sa masse emblématique au fond de la vallée de Kananaskis, à la frontière entre Colombie Britannique et Alberta.

La station à l’ombre de ce sommet formidable est abandonnée depuis l’hiver 2004 :  fenêtres cassées et télésièges rouillés inspirent Hollywood qui tourne régulièrement ici des scènes lugubres (Inception, Brokeback Mountain, The Revenant.).

Bâtiments oubliés, architecture de l’abandon, sommets perdus, remontées qui couinent silencieusement dans le froid, et plus de 7m de neige par an qui tombent sans témoins. On aime l’abondance, surtout quand elle rime avec personne.

Mark Abma a connu la station au temps du ski de bosses, il revient ici avec Callum Pettit, un complice idéal pour profiter d’une des innombrables tempêtes qui viennent buter sur la masse des rocheuses et recouvrir le passé d’un blanc impitoyable.

Fortress Mountain, infos techniques 

Localisation : (50.82, -115.20) ; Kananaskis Country (ou K-country pour les intimes) ; 2h de route (120km) depuis le centre de Calgary, dont 8km de piste forestière depuis la station-service de Fortress Junction.

Dates : Les premières remontées et le lodge historique ont ouvert de 1967 à 2004

Remontées et pistes : 3 télésièges, 3 téléskis, 47 pistes entre 2040 et 2370m d’altitude.

Merci à tous les personnages rencontrés pour ce film :

Chris Mueller et Chris “Chev” Chevalier, deux figures reconnues de l’industrie du ski canadienne, sont impliqués dans le projet de redémarrage de la station, et emmènent depuis 10 ans les skieurs dans un snowcat de 14 places sur les 330 hectares d’anciennes pistes de ski, en attendant la mise en service de nouvelles remontées.

Rob Stevens, un snowboardeur mythique dont le nom est étroitement associé à Fortress, ou il a commencé sa carrière en tant que plongeur au restaurant du lodge.

Mel, ancien homme à tout faire et gardien des lieux, habite ici depuis 35 ans, dont 20 dans son mobil home. Il  est la véritable mémoire vivante de Fortress.

Plus d’infos sur www.skifortress.com

Crédits :

Produit par Reewater Productions et Camille Jaccoux

Filmé par Bryan Smith & Cameron Sylvester

Montage par Cameron Sylvester

Skieurs : Mark Abma & Callum Pettit

Remerciements spéciaux :
Chris Chevalier
Chris Mueller
Montagne Mel
Rob Stevens
KPOW Cat Skiing

Musique :
Artlist.io
Musicbed.com

 

Série Ghost Resorts: Écrit par Camille Jaccoux & Julien Regnier

Articles associés