Japon I : Snowpocalypse [Now]

Futaies interdites, halo sanctifiés du silence, les crows Flo Bastien et Nikolai Schirmer se sont épanouis dans la poudreuse japonaise. Avec l’ange en embuscade, une danse hypnotique s’est mise à filer à travers bois et forêts.

Décembre 2016, je me promène sur les chemins surplombant Chamonix, en VTT, les bronches agressées par le smog qui asphyxie la vallée depuis des semaines.

Mon fil Instagram lui joue à merveille son rôle de billboard de poche, ne cessant de m’envoyer des stimuli et d’attiser ma frustration; Whistler et Revelstoke par çi, Mammoth mountain et Mount Baker par là, tout le monde se goinfre de poudreuse, sauf nous. Nikolai le Norvégien à qui je loue ma chambre d’ami est dans le même état que moi.
Alors un soir, prostré devant un énième reportage TF1 sur le manque de neige en station et tel un camé s’injectant in extremis sa dose, je saisi le dernier chiffre du code de ma Visa. Ahhh, ça va mieux, nous voilà, Nikolai, Julien Lange et moi-même, dans l’avion. Direction Myoko-Kogen dans les Alpes Japonaises où les conditions n’ont pour le moment rien de dantesques, sauf que, coup de chance, nous posons pieds en même temps que la tempête « snowpocalypse ».

Articles associés


Japon II – Origami suédois


Snowpocalypse, la galerie