8’04

Est-ce que huit minutes et quatre secondes constituent une durée quasi interminable pour une personne dont le temps d’écran disponible est une lutte incessante et sournoise ? Sans doute, mais cette vidéo détournée du court-métrage C’était un rendez-vous de Claude Lelouch réalisé le 15 août 1976 à 5 h 30 du matin à bord d’une Mercedes 450 SEL et pilotée par le réalisateur lui-même, nous rappelle que le temps et l’amour sont des continuités indéfinies et proprement malléables. On en a bien besoin.

Merci à Claude L., ainsi qu’à La Belle Records et Golden Bug pour l’interprétation.

Articles associés


Veridis : skichotropique


Stay connected


Berceuse géorgienne