Camox: la renaissance du joueur

Derrière leurs nouveaux designs, le Camox et le Camox Birdie abritent une modernisation destinée à les rendre encore plus accessible. Julien Regnier, concepteur idéaliste, explique comment il a redonné de l’allant à un modèle déjà fort apprécié par d’innombrables skieuses et skieurs à travers le monde.

Black Crows : Pourquoi avoir souhaité moderniser des skis aussi estimés que le Camox et le Camox Birdie ?

Julien : Ce sont des skis tout terrain qui avaient besoin d’un rééquilibrage car ils avaient quelques lacunes sur piste. Ils étaient un peu raides sous le pied, pas hyper faciles en entrée de courbe et avec des lignes de cote trop typées poudreuse. J’ai donc cherché à les rendre plus faciles et plus joueurs mais avec une carre plus accrocheuse. Le but étant qu’ils demeurent tout aussi bon en hors-piste sans avoir des caractéristiques trop contraignantes pour la piste.

Black Crows : Comment as-tu atteint cet objectif ?

Julien : J’ai élargi la spatule et le talon afin de rendre les extrémités plus accrocheuses. Ces nouvelles lignes de cote ont été associées à un flex plus doux sous le pied. Ainsi les skis se déforment bien. Ils ont une meilleure entrée de courbe et ils sont encore plus joueurs.

Black Crows : À qui conseillerais-tu ce modèle ?

Julien : À un skieur / skieuse qui veut faire du tout terrain mais qui n’est pas trop stressé(e) par les conditions de poudreuse. Avec ce ski, on sait qu’on a une arme pour le tout-terrain. Un ski pas trop lourd qui tient sous le pied, aérien et très joueur. C’est un ski adapté aux différentes conditions que l’on peut trouver sur les domaines skiables. Il se comporte aussi très bien en neige molle si on veut sortir sans être trop large.

Black Crows : Quel ski pourrais être son rival dans la collection ?

Julien : Ce serait le Daemon car ce sont des skis qui sont tous les deux dans la même versatilité sur domaines skiables. Mais le Daemon a des caractéristiques plus alpines avec son talon plat et son noyau plus rigide. C’est un ski plus alpin, plus adapté à la vitesse alors que le Camox est plus aérien et plus joueur.

Black Crows : C’est un ski double spatulé, il peut s’utiliser en parc ?

Julien : Bien sûr, il est très polyvalent et très à l’aise en park. Et puis sa bonne surface sous le pied est appréciée dans des neiges molles comme c’est le cas au printemps quand la neige chauffe.

Black Crows : C’est un ski que tu utilises ?

Julien : Oui, c’est un super ski de tous les jours. Je l’ai par exemple utilisé lors des tournages des vidéos Fast Forward. Il peut tout faire alors c’est le ski idéal pour ce genre de tournage où on doit skier sur piste, en hors-piste et faire des sauts.

Articles associés


Al dente


Ferox : L’avant-garde du présent